segunda-feira, 11 de julho de 2016

França 0 - Portugal 1

«Em França


O barulho ensurdecedor
das violas a ser metidas nos sacos



Antes era assim:
Trois rencontres, aucune victoire, et pourtant qualifiés. Les Portugais font figure de miraculés après ce premier tour où la Seleçao n'a réussi à s'imposer dans aucun de ses trois matchs, qui semblaient pourtant largement à sa portée (Islande, Autriche et Hongrie). Les Portugais se sont même fait peur pendant de longues minutes avant que Ronaldo ne sauve son pays à deux reprises pour égaliser à 3-3.
L'Islande aurait pu connaître le même destin, mais la sélection nordique a remporté son seul match du premier tour dans les arrêts de jeu de sa dernière rencontre face à l'Autriche, sur un contre, alors que les Autrichiens étaient tous montés pour espérer arracher une victoire et la qualification dans les dernières secondes. La Hongrie termine donc première, l'Islande deuxième et le Portugal troisième.

Miraculés, les Portugais peuvent donc remercier l'UEFA et la nouvelle formule de l'Euro. Grâce au passage à 24 équipes, ce ne sont plus uniquement les premiers et deuxièmes de chaque groupe qui sont qualifiés pour la phase à élimination directe. En plus des douze équipes directement qualifiées parce qu'elles ont terminé aux deux premières places, les quatre meilleurs troisièmes filent eux aussi en huitièmes de finale. Et il se trouve que, dans cette configuration, une équipe qui termine son premier tour avec trois petits points, mais une différence de but respectable (comme le Portugal avec une différence de buts nulle) se retrouve mieux placée que d'autres qui ont remporté un match mais qui ont concédé plus de buts qu'elles n'en ont inscrits (comme la Turquie et l'Albanie).
Aqui em slate.fr» [In blog «O Tempo das Cerejas»]

Sem comentários:

Enviar um comentário